Réserve : une cuisson d’un « quatre-quarts » à la « Top-Chef »

Dimanche 30 Septembre, à Fouras.

Fouras 8 – BEC 15

1 – Chambaud Adrien, 2 – Cruchon Constant ©, 3 – Lesaffre Moison Nathan, 4 – Couleuvre Cyril, 5 – Meunier Bologna Maxime, 9 – Passicos Nicolas, 10 – Beudin Thibault, 11 – Lafargue Elie, 12 – Samson Isaï, 13 – Lafarge David, 16 – Bredon Jean, 17 – Massaloux Adrien, 18 – Nègre Thomas, 15 – Ortali Etienne, 20 – Fabiano Adrien.

Encadrement : Jean-Jacques, Cyrille

Merci à Marilyn, notre chauffeur et désormais supportrice béciste, qui a permis et conduit joueurs et staff à pique-niquer sur la plage. D’autant qu’elle sait éviter les embouteillages de retour comme les ballons bottés en touche qui retombent lourdement sur la tête des spectateurs…

Soleil, mouettes, sable fin, douces vagues, petits bateaux à voile et grosses villas. « ça nous coûte un pognon dingue !». Apéro avec notre Président, omniprésent.

D'entrée, embrouille sportivo-administrative: les dirigeants de Fouras assurent ne pas avoir reçu notre message du vendredi précédent porteur de notre intention de jouer à 10... Ils s'étaient préparés, disent-ils, à jouer à 12 (feuille de match incluse). Baragane jure sur la tête de tous les dirigeants bécistes et notamment sur celle d'Olivier Lopez que la demande a bien été envoyée. Une négociation, âpre mais loyale, amène l'adversaire à revoir sa position dans les délais (on aimerait qu'il en aille de même dans les plus hautes sphère du pouvoir...).

20180930_133343

  On joue à 10. 4 quarts de 10 minutes.

  Nouveau problème: « Alerte-disparition » est lancée sur une embrouille relative aux maillots. Le jeu, censé être complet, est dépourvu de plusieurs numéros figurant sur feuille de match. Surcharges et ratures s'imposent donc... Enquête confiée au lieutenant Fanfan, sur commission rogatoire du staff.

1er quart temps(14 h 25): des intentions mais trop d'approximations.

Coup d’envoi de Fouras qui domine le tout début de partie. Dégagement au pied du BEC  pour un excellent pressing de Samson, prolongé par un pied ambitieux car hors en-but : mêlée au point de départ soit aux 50.

« Tu perds, je prends », attaque « je te zigue à droite, je te zigue à gauche », et renversement improductif...

Passicos décide alors de clarifier la situation en privilégiant le coup de pied par-dessus la défense adverse, Laffargue est à deux doigts de marquer.

Deux minutes plus tard, on se complique à nouveau la vie en relançant de très (trop) loin, on se fait croquer, pénalité pour Fouras. Elle passe.

3 – 0, 5ème minute.

Sur le renvoi, succession de ballons tombés, un ballon perdu en mêlée, petits tas récréatifs…fin de l’acte, applaudissements

2ème quart-tems (14 h 38)

 Coup d’envoi du BEC, dégagement au pied de la défense, un retour béciste à la main puis par-dessus: on occupe le terrain, Meunier et Samson se dépensent sans compter...

Las, longues passes droite-gauche, repiquage centre etc…altération majeure : en avant près de la ligne.

Mêlée, dégagement fourassien, touche, lancer perdu et placage haut, arbitre bras levé jusqu’à l’essai 60 mètres plus loin,à la 20ème. Pas de mire pour le buteur.

8 – 0

Sur le renvoi, va et vient d’actions, des envolées, du fracas, de belles poussées, Fouras contraint de plonger: sanction, pénalité face aux barres, on préfère jouer vite... mouvement avorté: toujours 8-0.

20180930_140805

3ème quat temps ( 14 h 55)

rentrées d'Ortali et Fabiano

 Sur nos ballons, Beudin privlégie désormais le coup de pied long avec de gros pressings au point de chute. On gagne en confiance tandis que Fouras est contraint à la faute sur ses 22. Pénalité en moyenne position, on choisit de faire jouer Lesaffre dans le fermé. Il franchit et sert parfaitement son collègue Chambaud qui percute à son tour et plonge pour l'essai en coin. Bien joué les pilars!

 8 – 5

Réception défaillante du renvoi, mêlée, attaque de Fouras, hors-jeu, pénalité hors perches.

Fautes sur fautes, pénaltouche à 5 mètres, pénétrant de Fouras, négociation avortée, mais Chambaud en jaune.

4ème quart-temps (15 h 10)

Remplacement Chambaud par Bredon

Sur coup d’envoi, une reprise béciste stoppée par une bruyante giflée face aux poteaux. Cette fois-ci, Beudin s'avance, demande à tenter et enquille. Lucidité payante: on recolle au score et tous les espoirs sont désormais permis. (43ème)

8 – 8

Sur le renvoi, possession, occupation et "emballage" délibéré sous l'impulsion de Beudin et Ortali... En face, plusieurs capots sont ouverts et ceux qui courent encore se mettent à la faute. Pénalité pour nous , on joue à la main sur Bredon qui mobilise deux défenseurs. Libération par le sol, on renverse grand côté, prise de la rocade exter, Samson s'arrache et va à dame. Beudin transforme.

8 – 15

Remplacement de Bredon par Chambaud (béquille)

Au renvoi, un fatal en avant de réception assure au BEC un final en défense sèche.

Sortie de Chambaud sur blessure à l’épaule, accromio…

Arbitrage transparent de classicisme.

A l’issue, satisfaction mêlée de retenue de l’encadrement après cette troisième victoire.

Condition physique et jeunesse ont fait clairement basculer le score dans le dernier quart temps. Il s'agira désormais de reproduire dès le match de dimanche les choix qui se sont avérés payants, de garder voire accroître le niveau de motivation et, évidemment, se mettre en capacité de pratiquer à 12!

 Ernesto y Camilo.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire