Le BEC à Fouras : le «bien» est quelquefois l’ennemi du «mieux».

Dimanche 30 septembre

 Par ordre d’apparition en scène : 1 – Méchin Yann ©, 2 – Dureau Kevin, 3 – Grandke Bryan, 4 – Lapeyre sylvain, 5 – Hill Christopher, 6 – Saliga latu, 7 – Philipp Ben, 8 – Mielczareck Maxime, 9 – Bresac Hugo, 10 – Debaes Arnaud, 11 – Causse Dorian, 12 – Sao Florian, 13 – Renaud Guillaume, 14 – Laurent Léandre, 15 – Pierron Jean-Baptiste, 16 – Cruchon Constant , 17 – Delage Dylan, 18 – Escournes Thomas, 19 – Guimon Hugo, 20 – Valade Simon, 21 – Lafargue Elie , 22 – Lafage David .

Encadrement : Pascal Destruhaut, Fabrice Larrieu et Cyrille Huau 

Fanfan, maître incontesté des eaux.

 Au coup d’envoi, une équipe fourasine organisée, s’appuyant et ouvrant sur de fortes individualités du rugby océanien...

Un bon quart d’heure de « coups pour coups ». Entame en pression des locaux, au pied par-dessus une intraitable défense, relance mains cisaillée par un bras à la glotte, pénalité talonnée en écart sur la ligne d’attaque, hors-jeu dans le ruck, pénalité béciste en position difficile, choix pertinent de la tenter pour concrétiser la pression que l'on parvient à mettre ... elle figure mais manquée.

Au renvoi des 22, diverses poussées en touche et touches cherchées/trouvées , dont une belle réussite de JB Pierron de ses 40 dans les 22 adverses.

20180930_153126

Suite à un plaquage haut, 10 mètres de plus-value, pénal-touche aux 22 du BEC. Stress dénoué par l’interception de Florian Sao, qui franchit et sert parfaitement Guillaume Reanaud qui s'arrache puissamment et n'oublie pas le véloce camarade Léandre Laurent qui accélère, cadre et déborde sur 40 m pour un très bel essai en coin (18ème).

0 – 5

Au renvoi, la défense béciste,malgré un ballon sauvé par Léandre, est peu à peu mise à la faute. Pénalité de hors-jeu à 25 m de face.

3 – 5

Fouras accentue sa pression, insiste et le BEC doit son salut à Ben Philip qui parvient dans l'en but à empêcher l'adversaire d'aplatir, corps entre le ballon et la terre promise...

Nouveau renvoi, nouvelle faute, plaquage haut dans les 22, mêlée demandée, forte dynamique bleue, combine pour le puissant 14, qui casse trois plaquages et marque (32ème).Transformation réussie.

20180930_153128

10 – 5

Fin du premier acte sur un hors-jeu de la défense fourasine, sanctionné par le pied d' Arnaud Debaes (38ème) qui enquille, 30 m en coin contre le vent. Choix intelligent et belle réalisation qui nous permettent de recoller juste avant la pause.

10 – 8

 20180930_153132

Delage remplace Hill

A la reprise, une déployée béciste entachée d’un en-avant. Un troisième ballon perdu en touche permet à Fouras de progresser de 50m... Mêlée en soumission, pénal-touche fourasine près des 10 m, choix du fermé totalement déserté par la défense béciste! Grosse faute, aisément évitable, qui nous coûte cher!

15 – 8

Sur le renvoi et une possession prometteuse, pénalité pour hors-jeu (57ème). Arnaud, face aux barres, la tente, ne tremble pas, la passe et on revient au score. Tout reste possible.

15 – 11

Mielczareck remplacé par Estournes, Dureau par Cruchon, Bresac par Valade.

C’est une pénal-touche enfin contrôlée, l’alignement, ayant auparavant subi 4 contrariétés majeures sur ses lancers, qui offre la circulation du ballon en toute fluidité. Franchissement réalisé par le puissant Guillaume Renaud, magnifique transmission sur un pas d' Arnaud Debaes pour Florian Sao puis JB Pierron à la conclusion. Essai de JB à la 65ème. Du collectif qui va bien!

15 – 16

Le quart d’heure de vérité ! Qui commence par un plaquage à retardement, Méchin en jaune, et une pénalité. Et une autre sur hors-jeu à 5 m (72ème)

18 – 16

A la 76ème, « the penalty to win » ! Décision « so british » d'Arnaud Debaes, sang froid, détermination, seul choix susceptible de nous donner la victoire,   tentative de plus de 50 mètres, à la « Brooke James », saluée par l’académie béciste, superbes longueur et hauteur, trajectoire tangentielle. A méditer...

Fin de rencontre sur un pénétrant selon les fondamentaux de l’architecture, liaisons, positions, ballon au fond, sauf le ressort mollets-cuissots (flexion-extension) qui nous prive de l’avancée.

On en restera au bonus défensif.

 20180930_153137

Pénalités tentée et réussies qui nous ont permis de rester dans le match dans les moments difficiles, des réalisations bien maîtrisées collectivement par nos trois-quarts. Options de jeu adaptées, présence défensive des avants dans le combat face à un adversaire plus lourd. Du positif donc. Mais aussi quelques indisciplines  et fautes défensives sur combinaisons adverses évitables... En restant humbles et motivés, en reproduisant ce qui nous réussit et en travaillant pour gagner en homogénéité devant, tout reste possible.

A commencer par des lendemains qui chantent face à des voisins très..."ambitieux".

L’arbitre…a arbitré.

L’encadrement a indiqué que le père Fouras n’avait pas encore jeté la clef de Fort Boyard, pour le retour.

Commentaire à la buvette d’un fourasin de la talanquerre : « match de haut niveau de la PH… ».

Retour petite ambiance au début, notes timides au démarrage du trompettiste national Lapeyre, suite à son élection macronienne , chants bécistes à l’étouffée, chef d'oeuvre de la chanson à texte dédié à Fanfan quoique en rupture de « six-pack ». Prolongement « bière feutrée » au club-house, en petits groupes de paroles « examen tactique, dissection technique...».

"On lâche rien! La lutte continue!" dixit Arnaud au comptoir, le BEC fait sienne cette résolution: Hasta la victoria siempre!

Camilo y Ernesto.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire