Le BEC s’exporte bien

C’est une équipe de 20 séniors des plus motivés qui s’est rendue à Tudela, à l’invitation de notre vaillant seconde ligne navarrais Javier, pour affronter le samedi 29 avril l’équipe du club de cette petite ville de Navarre dont il est originaire, située à une heure au sud d’Iruna. Malgré quelques absences pour cause d’examens universitaires, l’expédition a pris forme, et la caravane composée de 4 voitures et d’un minibus piloté par les doyens Alexis Coudert et P’tit Louis Tantôt, partit allégrement en direction de Tudela. Après une pause ravitaillement, (achat de deux jambons et quelques boissons diététiques), l’équipe parvint à l’auberge de jeunesse de Tudela, à 10 minutes à pied du centre-ville, pour installation dans les dortoirs, pose du paquetage, puis ralliement au stade municipal Nelson Mandela.

1espagne

Accueillis sur place par nos adversaires du jour, en nombre insuffisant, coach Stéphane entreprit d’organiser la compo et les prêts de joueurs, avant que ne débute une partie, qui bien que déséquilibrée, n’en fut pas moins engagée et plaisante à suivre. Le score final importera peu, ce fut surtout là l’occasion pour l’équipe d’exprimer ses talents, individuels et collectifs, et pour p’tit Louis de signer son pré-jubilé, de deux essais dont l’un sur interception, significatif de la lecture du jeu de notre boute-en-train. Notons la rentrée sur le pré de Stéphane D ., hauteur d’un essai après raffut à l’ancienne, qui prouve que s’entretenir permet d’avoir de beaux restes !

 

 

1espagneA l’issue de notre première victoire de la saison à l’extérieur, nos hôtes, pas rancuniers et accueillants, nous reçurent autour d’un barbecue improvisé (ah les chistorra !) avant de nous prodiguer quelques conseils en vue de la soirée en ville. Les échanges de cadeaux eurent lieu (merci JB de t’être occupé du vin), puis direction la vieille ville, ses rues tortueuses et ses pénas bondées où tous les âges se côtoient, tous les sexes aussi, mais nous resteront muet sur les aventures de quelques-uns…Une très belle ambiance, une belle soirée, en ce week-end de festival du…légume, Tudela étant une capitale maraîchère, ce qui nous valut des dégustations de nombreux tapas sur ce thème, bien souvent offerts par des locaux particulièrement sympathiques et bienveillants. Le répertoire des chansons du BEC épuisé, c’est à l’aube que les valeureux compadre se replièrent à l’auberge, non sans avoir réveillé la paisible demeure par la musique reggae émanant de l’indispensable sono. Dès le réveil, quelques heures plus tard, après avoir été généreusement nourris par les parents de Javier, la troupe continua sa visite des sites naturistes, pardon naturels de la région (désert des Badernas), avant de profiter d’une dernière soirée entre jeunes, le staff technico-logistico-financier ayant pris la poudre d’escampette.

1espagne

Ce fut donc le jour de la fête du travail que nos festayres reprirent la route de leur foyer, un peu embrumés, certes, mais la tête pleine de souvenirs, d’aventures et de cette camaraderie qui est le ciment du BEC. Vivement l’année prochaine, que l’on reparte en tournée !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire