Un dimanche au Ferret

La région bordelaise … cette destination prisée par bon nombre de parisiens, notamment des extrémistes gauchos au tempérament aussi détonnant que leur leader politique (bon retour Hugo Couprie). Seul cette partie de la France peut offrir à ses habitants un beau dimanche de novembre sous une quinzaine de degrés Celsius donnant lieu à un déplacement aux airs de vacances pour nos étudiants. La destination? La pointe bourgeoise et bobo du Bassin d’Arcachon, terrain de jeu du leader invaincu de cette poule 1 de Promotion Honneur. Pour les deux équipes becistes, l’objectif est de ramener des points de ce voyage ensoleillé et de clouer le bec à la mouette, le vanneau local.

Par conséquent, nos joueurs se retrouvent en ce doux matin d’automne à 11h30 (on rappelle l’heure pour certains), Lole, n’ayant pas fini sa nuit, continue son sevrage à la bière et la Fanf, connaissant la destination du périple, sort ses petits mouchoirs prévoyant déjà ses retrouvailles avec les anciens becistes Scanavino et Lasmarigues dont le cabinet hante encore ses souvenirs.

Après un problème de logistique lié aux nouvelles tuniques fraîchement arrivées et que nos dirigeants souhaitent étrenner pour le prochain match à domicile. Le représentant des joueurs en la personne du capitaine Mechin a cherché à convaincre Pierre Courte avec les arguments dont lui seul a le secret,comme la video ci-après en témoigne. Un compromis est trouvé et les joueurs pourront porter leurs nouveaux shorts (le rédacteur de cet article décline toute responsabilité concernant ce paragraphe).

Le bus peut enfin partir. La fin de ce paragraphe prendra la forme d’un remerciement à un événement pour le moins omniprésent en ce week-end du 18 novembre: l’envahissement du trafic par les gilets jaunes. En effet, cette noble cause fit perdre une bonne demi-heure à l’armada beciste, rendant fou de rage Hugo De Saint Do, qui calma ses nerfs sur Bryan Grandke. Ce dernier, apeuré, ira prendre du réconfort via un appel téléphonique à sa belle serveuse de notre bar partenaire, la larme à l’œil.

Finalement, les étudiants arrivent 30mn avant le match de la réserve au stade Municipal du Cap-Ferret. Ils y rencontrent la population huppée du coin, venant se détendre au rugby après un brunch à base d’huîtres, de vin blanc, de petits fours, de Mira, de pulls sur les épaules, de doudounes à 600€... le contraste est saisissant quand notre regard se porte sur Sylvain Campoy, débauchant tout juste du HFC et qui commence de manière précoce son atelier «Booo».

On terminera cette introduction par une énumération réaliste: La Fanf part chez son «ami» de 26 ans habitant Arcachon (devine), Minimi explique à qui veut l'entendre que le badminton est un sport viril, Olivier Lopez essaye de trouver un angle optimal pour son activité de voyeurisme, Mechin et Kevin se mettent des coups de boules dans les tribunes, Pommy se transforme en momie et enfin Maxime Mielczarek et Pascal Destruhaut s’échauffent les cordes vocales afin de divulguer au mieux leurs mots doux aux protagonistes sponsorisés par La Poste. Les coups d’envoi peuvent alors être tapés.

Equipe B :

1 – Dureau Kevin; 2 – Guimon Thomas; 3- Lesaffre Nathan; 4- Meunier Maxime; 5- Es Es Es Estournès Thomas; 8-Beaudouin Lucas; 9- Passicos Nicolas (m); 10- Fouquet Julien (o); 11- Ducasse Pierre-Louis; 12-Blanchet Baptiste ©; 13- De Saint Do Hugo; 14- Lafargue Elie

16- Fauré Thomas; 17- Couleuvre Cyril; 18- Artaud Lucas; 19- Aussant Romain; 20- Beudin Thibault; 22- Massaloux Adrien; 23- Campoy Sylvain

L’après-midi débute par le match des équipes réserves: à ce jeu, ceux sont les becistes qui gagnent la bataille du premier quart d’heure. En effet, nos petits blancs démarrent aussi déterminés qu’Hugo Bresac dans une partie de chasse, en aplatissant le cuir par deux fois dans l’en-but rouge et noir. Le premier essai est l’œuvre de Pilou Ducasse suite à une cagade adverse façon Apoula Edel, le second est inscrit par Hugo De Saint Do, élément clé et festif de cette partie, grâce à un beau mouvement des lignes arrières.

dsc01194

La suite? Compliquée, compliquée, compliquée … La fin du premier acte fut marquée par la fréquence tachycardique des coups de sifflets de l'arbitre licencié à Pessac rugby. Une addition d’une indiscipline collégienne de nos étudiants combinés à des décisions (pas très)partiales provoquent la mise en place d’une domination barcelonesque des joueurs du Ferret. Les becistes limitent la casse jusqu’à la mi-temps (5-14) mais craquent littéralement lors de la reprise en se faisant doubler au tableau d’affichage en un temps record de 9mn et 47 secondes. La mousson de fautes continuent de tomber et provoque certains débordements: Maxime Meunier reçoit un carton blanc et De Saint Do montre ses qualités théâtrales avant de recevoir un jaune suite à une marque amicale réalisée dans l’objectif de consolider sa nouvelle relation avec l’expérimenté 10 adverse.

Dans ces conditions où le BEC est constamment pénalisé, n’a pas le ballon et évolue principalement dans son camp, la victoire est alors inenvisageable. Pourtant, dès que nos joueurs posent leur jeu de mouvement et de pression, les brèches sont trouvées et l’adversaire perd ses moyens. Malheureusement, ces types d’action se sont fait rares, malgré l’apport d’un Sunshine en jambe après son périple romantique et mignon à souhait dans l’hémisphère Sud de l’Amérique. La partie se termine sur le score de 27 à 14 pour les locaux, le conseil de la classe décerne un avertissement travail à nos étudiants de la réserve. Ils ont trois semaines (le bonheur des forfaits généraux) pour réviser et nouer des liens forts afin de souder un groupe au potentiel certain.

dsc01236

Equipe A :

1 – Mechin Yann ©; 2 – Mielczarek Maxime; 3- Grandke Bryan; 4- Lapeyre Sylvain; 5- Moniot Harold; 6- Saliga Latu; 7- Philip Ben; 8- Delage Dylan; 9- Bresac Hugo (m); 10- Pignol Damien (o); 11- Causse Dorian; 12- Sao Florian; 13- Renaud Guillaume; 14- Pierron Jean-Baptiste; 15- Mezard Baptiste

16- Cruchon Constant; 17- Folituu Lole; 18- Hill Christopher; 19- Bares Hugo; 20- Valade Simon; 21- Debeas Arnaud; 22- Desplat Vincent

dsc01270

Pour l’ensemble des bookmakers d’Ohvalie ou du comité, ce déplacement beciste chez Lège-Cap-Ferret, leader invaincu, s’annonçait ardu et la quête de points semblable à celle pour la survie de la Terre du Milieu. Côté étudiant, il était inenvisageable de douter, au contraire, l’objectif de réaliser un coup était affiché, quel que soit la qualité de l’adversaire et la manière.

Le début de match sera résumé uniquement par le score au tableau d’affichage: 7-3, le rédacteur l’ayant raté pour cause de douche et d’organisme phyto à usage récréatif et médical. La suite vit se jouer un duel titanesque entre deux équipes tant joueuses que dures à l’impact, représenté par un match dans le match d’un point de vue corpulence entre Sylvain Lapeyre et le deuxième ligne capitaine du ferret. Mise à part ça, Ben et Latu commencent leur fonction de moissonneuse batteuse, Harold se fait une joie de faire la guerre dans chaque ruck, Baptiste Mezard se la joue Ibrahimovic avec ses extérieurs du pied et Arnaud Debaes sort du vestiaire 20mn en retard après s’être contemplé dans le miroir et rédigé le chapitre 16 de son autobiographie. Finalement, un nouveau but de Bresac et huit points de plus côté ostréiculteurs amènent le tableau d’affichage à 15-6 à l’entre acte. On regrettera la sortie sur blessure du chef médocain Mielczareck suite à une mêlée relevée, reflétant à la perfection l’engagement des deux parties. Il se fit un plaisir de monter dans la tribune avec le kop beciste pour donner de ses nouvelles au joueur évoluant en tunique verte.

La seconde mi-temps reprend sur les mêmes bases: aucune des deux attaques ne semblent prendre le dessus sur la défense adverse. Les rares fois où les legeois ont été amenés à camper dans les 22m étudiants, ces derniers n’ont pas lâché le front et sont sortis indemnes des tranchées noires: les ateliers plaquages payent de nouveau! Pour aller encore plus au bout de leurs limites mentales, nos joueurs se permettent de se rajouter une difficulté grâce à une minutieuse figure d’acrogym réalisée par le duo Guillaume Renaud-n°11 adverse. Le jury attribua un carton rouge à l’animal beciste, heureusement compensé par l’entrée en jeu de Simon Valade, rééquilibrant cette perte de gabarit.

La fin de match voit le BEC prendre le dessus dans le jeu: les rouges dominent les impacts, trouvent régulièrement des brèches à l’image de Dorian et Harold et sont omniprésents dans les 40m noirs. Une vague d’angoisse monte dans les gradins et la Fanf, en folie après avoir vu le nouveau short des étudiants, enchaînent les aller-retours stressant au bord du terrain. A quelques mètres de là, Thomas Estournès se remet doucement de sa performance en saut en longueur suite à un sprint magistral dans le but de suivre l’occasion d’essai de Moniot. Les becistes sont finalement récompensés de leur très bon match grâce à un essai planté dans les 5 dernières minutes par Simon Valade; Debaes transforme et un bonus défensif mérité est obtenu 18-13.

dsc01306

Ce point symbolise idéalement le match produit par nos rouges tant dans l’engagement, les ressources mentales, la lucidité et la volonté de ne pas perdre ses vertus de french flair. Malgré la défaite et une descente au classement à la cinquième place, cette performance est à souligner car rares seront les équipes qui viendront prendre des points sur ce terrain. Cependant, il faudra continuer sur cette lancée et avec ses valeurs le week-end prochain contre Bressuire, et pouvoir prétendre plus sérieusement au carré final à la fin de cette manche aller.

Thomas Fauré

 

 

 

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire