Cadets : Retrouver le goût de la victoire

En ce samedi ensoleillé et printanier, nos cadets recevaient l’entente des Graves. La victoire du match aller avait été difficile à se dessiner et après la défaite du weekend dernier (il parait qu’ils ne sont jamais descendu du bus…) il convenait de gouter à nouveau à la victoire et de travailler les fondamentaux en vue du « match de l’année » dans deux semaines face au Stade Bordelais, match qui décidera de la première place en vue des phases finales.

Le BEC entame le match face au vent. Dès le début, la pression des avants  Béciste est forte et se traduit par un essai d’avant (Seb Beal) surement en  préambule du Crunch de la semaine prochaine…La réplique adverse ne se fait pas attendre et nos adversaire du jour marque dès la 7ème minute suite à un beau mouvement qui balaie le terrain de droite à gauche.

Après un  temps mort salutaire et une série de pick and go, Seb marque à nouveau. Sur le coup d’envoi, l’équipe adverse nous met en difficulté et c’est grâce à un plaquage magnifique de notre arrière que l’essai est évité !
Le jeu se poursuit et la mi-temps se conclut sur un essai de Romain Sidabey dont nous reparlerons plus tard.

Force est de constater dans nos échanges et discussions de comptoir de la mi-temps que l’équipe adverse est portée par leurs numéros 8 et 15. Quelques anciens auront surement une stratégie « sportive » à partager avec nos jeunes pour remédier au problème…

La partie reprend et comme en première mi-temps, les clés du camion sont confiées aux avants ; les ¾ se contentent de défendre et leurs envolées se limitent au premier centre. Les consignes et la stratégie imaginée par les cerveaux (nos entraineurs) est parfaitement respectée.

La domination de nos avants se traduit par un essai de pilier en force (Nathan Couthinho).

Sur le coup d’envoi, nous subissons une belle séquence adverse dans nos 22m qui se conclue après plusieurs temps de jeu par un arrachage de notre équipe face aux poteaux. Un beau mouvement nous ramène dans les 22 adverse. Une nouvelle fois Romain marque sur un exploit individuel. La légende urbaine dit qu’il ne tient pas de son père enfin c’est ce que dit le président.

Sur le coup d’envoi tapé en touche directe par nos adversaires, le BEC concède une pénalité sur la mêlée qui suit. Seul l’arbitre en a compris la raison !
Le jeu reprend son cours dans une seconde mi-temps moins intense. Un contre en touche du BEC et nous voilà à nouveau derrière la ligne, enfin plutôt Romain, décidément il ne tient pas de son père (3 essais dans un match versus 3 dans une carrière, merci Anne pour avoir confirmé cela auprès de Jean-Marie).

La fin du match sera consacrée à un atelier de défense dans nos 22m en vue du derby.
L’objectif fixé par Peio à grand renfort de cris est de ne pas prendre d’essais. De deux choses l’une soit il ne crie pas assez fort, soit nos jeunes sont sourds car nous finirons par encaisser un essai adverse en toute fin de match.

Le contrat est rempli avec cette belle victoire. Il reste à mettre un point d’honneur à la phase régulière du championnat en allant battre le stade bordelais chez eux dans deux semaines.

Venez nombreux encourager et soutenir nos cadets, ils le méritent.

img_4136

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire