Cadets : Le BEC a remporté la victoi-a-a-re…

Elle a été d’autant plus belle qu’elle devrait être riche d’enseignements pour nos cadets.

L’après midi commençait sous les meilleures auspices avec un soleil timide mais de retour après plusieurs semaines d’absence. Pas suffisant cependant pour assécher un terrain boueux promettant glissades et tenues bien sales.
Les cadets, pour leur part, arrivaient sans doute avec un excès de confiance au regard du dernier résultat enregistré par leur adversaire du jour.

Leçon #1 : un match se gagne sur le terrain et les dispositions de l’adversaire sont toujours changeantes.

Après une entame de match à l’avantage de nos cadets qui avaient pris position dans le camp pessacais , Romain, capitaine du jour, montrait la voie en ouvrant le score dès la 6ième minute.

Leçon #2: l’avantage au score ne doit pas entraîner un relâchement même s’il semble conforter l’impression d’un match à notre portée.

Relevant la tête face à un score à leur désavantage, les cadets de Pessac  Rugby ont mis en place un jeu de qualité et l’engagement nécessaire à renverser le cours de la partie. Deux contre-attaques plus tard, les pessacais avaient su reprendre les rênes en insistant sur ce qui devait être nos principales faiblesses de la première mi temps : manque de vitesse, placages timides et difficulté à défendre en avançant.

La première mi-temps devait se terminer avec un score aggravé par un essai transformé par nos adversaires du jour, portant le tableau d’affichage à 17- 5 en notre défaveur.
Ces derniers quittaient le terrain confiants et nos cadets, manifestement insatisfaits par la qualité de leur jeu.

Quel fût alors l’élément déclencheur de la remarquable remontée héroïque de nos jeunes talents ? Les coachs qui auront su trouver les mots justes pour les galvaniser, l’excès de confiance de leurs adversaires qui n’hésitaient pas à chambrer, ou simplement le soleil qui montrait l’exemple en triomphant, sans appel, des nuages ? Personne ne saurait le dire avec certitude !

Leçon #3 : dominer n’est pas gagner et le respect de l’adversaire est toujours un bon moyen de rester concentré sur son match.

Dès l’entame de la deuxième mi-temps, nos cadets manifestent une envie d’en découdre, un engagement et une cohésion retrouvée face à des adversaires restés sur l’excès de confiance de la première mi-temps. Et sans doute un peu condescendants.

Un quasi sans faute qui s’est traduit par une occupation presque permanente du camp pessacais par des rouges galvanisés. Assez rapidement, ce mouvement de reconquête se traduisait par un essai marqué à bout de bras… et quel bras ! Thibault sonnait le début de la remontada du BEC – 17-10
Face aux assauts incessants de nos jeunes, les pessacais se retrouvaient contraints de multiplier les gestes défensifs hasardeux et se voyaient sanctionnés par un carton jaune en raison d’un énième placage haut. Cinq minutes d’infériorité numérique que les pessacais ont su compenser par une défense sur leur ligne d’en-but qui interdisait à nos cadets de réduire le score malgré plusieurs grosses séquences de jeu à leur avantage.

C’est Charles, grâce à un coup de pied retrouvé, qui débloquait de nouveau les compteurs et confortait l’équipe dans sa volonté de remporter une nouvelle victoire.

Désormais à 17-13, la tension sur le terrain et en tribune était palpable. Les uns pensant la victoire possible, les autres commençant à afficher des signes manifestes de fébrilité.
Durant les quinze dernières minutes de la partie, nos cadets ont poursuivi leur pilonnage des lignes adverses, multiplié les placages réussis, les montées en ligne… grâce à une confiance retrouvée. Les pessacais ne parvenaient plus à dérouler leur jeu et Romain, une nouvelle fois, parvenait à aplatir derrière leurs lignes  permettant au BEC de reprendre l’avantage au tableau d’affichage 17-18.

Visiblement sonnés par le rouleau compresseur beciste, les pessacais ne parvenaient pas à retrouver leurs esprits, multipliant les approximations et permettant au capitaine de réaliser son triplé et au BEC de remporter la victoire.

17-23 : tel sera le score final d’une partie référence pour nos jeunes qui une fois de plus auront pu observer que l’engagement, la discipline, la solidarité de l’équipe et le respect de l’adversaire sont les ingrédients indispensables aux belles victoires.

Merci à nos cadets, et notamment les quelques blessés, qui ont payé douloureusement le prix de leur engagement.

Ils ont su aller au bout de leurs efforts pour remporter cette bataille, récompensant ainsi l’engagement permanent de leurs coaches et le soutien de leur public assidu.

pessac-rugby-2

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire