Un dur retour à la réalité

Premier match à domicile contre le grand Pessac pour nos cadets becistes, le match est prévu a 14 heures et ,comme à l’habitude du club étudiant , l’organisation est plutôt sommaire . Notre Pierre Courte national fut obligé de bâcler un déjeuner de famille pour venir ouvrir le portail et le vestiaire arbitre, nous pouvons jouer,merci Pierre!

L’entame de match est à la faveur du BEC, un bel essai collectif vient concrétiser notre domination pendant le premier quart d’heure. C’est un véritable derby, la tension est palpable, le rythme est élevé, preuve en est l’arbitre demande un break à la 25éme minute.
C’est à ce moment là que les étudiants laissent passer des occasions franches, la possession est largement à la faveur du BEC, des brèches se créent ,mais nous échouons à plusieurs reprises à quelques centimètres de la ligne.

Pessac tourne miraculeusement à 5 partout à la mi-temps, les points laissés en route vont couter cher aux universitaires (bien qu’aujourd’hui lycéens pour la plupart).

Nous reprenons la partie en infériorité numérique (carton blanc pour notre 2eme ligne anglo-saxon). C’est à ce moment là que les pessacais font rentrer leur impact player, un mélange de bob Marley et de jonah Lomu, 8 lanceur buteur capitaine... je crois même l’avoir vu conduire le bus!

La possession change alors de camp, nous tenons notre ligne pendant dix minutes sans prendre de point mais cette défense laisse des traces, plusieurs petits bobos de nos leaders de jeu nous font le plus grand mal, les joueurs entrants (première année) sont moins aguerris au championnat Teulière.

Le score est alors de 5-10 a la 60éme minute. Les dix dernières minutes sont un calvaire, 2 essais encaissés font monter le planchot à 5-20 ne reflétant pas réellement la physionomie du match .

Dur pour nos cadets qui s’inclinent pour leur premier gros test de la saison contre une équipe de haut de tableau, mais le contenu est positif. Le retour de certains blessés et vacanciers vont permettre au groupe d’être plus homogène.
Il faudra aller chercher des points dans quinze jours à Gujan contre l’entente sud bassin pour rester dans le haut de tableau, car l’objectif est bien là!

Mais non mais non le BEC n’est pas mort...

cadet2

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire