Cadet : Gros score chez le dernier

Après la défaite contre Pessac, le dernier match, les jeunes pousses du BEC avaient à coeur de se racheter. Pour ce faire, ils se déplaçaient chez la lanterne rouge de la poule Sud Bassin, avec un effectif remanié par rapport au match précédent, blessures et vacances scolaires obligent.
Le match débutait par un coup d’envoi des locaux, qui ne trouvaient aucun rouge dessous mais les noirs du bassin, bien décidés à montrer que leur dernière place n’est pas celle qu’ils méritent. Les 10 premières minutes voyaient les becistes faire le dos rond, avant qu’une maladresse des trois quart du bassin eusse été admirablement bien exploitée par les rouges qui filaient en terre promise grâce à une course de Ristic.

La réception du renvoi n’était guerre mieux que la première, mais cette fois les becistes réussissaient tant bien que mal à garder la balle au chaud. Le match tournait, petit à petit, à l’avantage des rouges qui gardaient la main sur le ballon malgré les véléités des locaux à ne pas se laisser distancer. Malheureusement, les jeunes rouges n’arrivaient pas à tuer le match et gâchaient une ou deux occasions d’essai... Il fallait attendre une nouvelle erreur des locaux encore une fois très bien exploitée par les visiteurs qui finissaient dans l’en but par Beale.

A la pause citrons, les jeunes du BEC menaient 13 - 0. A la reprise, le discours des coachs, «tuer le match rapidement», était entendu et les becistes creusaient définitivement l’écart sur une touche perdue par les locaux, récupérée et aplatie par Lazzaret.

L’essai du bonus intervenait quelques instants plus tard, lorsque les avants franchissaient une nouvelle fois la ligne, face à une équipe du bassin qui baissait la tête. Malgré une légère révolte des locaux, ce sont bien les jeunes rouges qui terminaient une dernière fois derrière la ligne par l’intermédiaire de Ozoux qui transformait lui-même. Score final 37 - 0.

Prochain match, samedi 10 Novembre, à 14H, domaine de Roquencourt face à l’ogre blayais.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire