Cadets U16 – QUALIFICAT !!!

 Qualificat Qualificat Qualificat anima mea dominum !

 Objectif rempli !

Mais que ce fut dur et dans quelles conditions ! Match nul 10 partout mais avec la défaite des trois B contre Biscarrosse nous consolidons notre seconde place !

 Sous un beau soleil de printemps nous déplaçons à Arcachon. Le bus du club n’ayant pas été réparé nous avons emprunté la voiture de Stéphane DEBAES pour espérer pouvoir feter la qualification.

En effet les U16 du BEC  ne faisait pas le déplacement à Arcachon pour manger des bulots avec une pelle a tarte.

AR

Ce dernier match de poule nous impose de jouer contre une de ces équipes énigmatique : Le SBAR : Arcachon- La Teste – Gujan – Biganos. L’équipe fanion en Fédérale 1 -et qui vient de se qualifier en Nationale 2 c’est à dire 4 division           au-dessus du BEC – le SBAR en U16 c’est 70 licenciés et deux équipes (issus de 4 clubs).   Avec une équipe U16 qualifié en Nationale -c’est-à-dire dans la division supérieure- c’est toujours avec une totale inconstance qu’il présente un XV dans notre championnant…. Inconstance qui fausse tout simplement le championnat : il faut le dire. Il fallait leur dire. 

C’est fait : il n’est pas content le Coach. Pas du tout.

 Et ce n’est pas tout :  ils vont jusqu’au bout de leur comportement antisprotif dans un esprit qui s’approche du football : la veille il était encore promis “nous n’avons aucun de nos joueurs nationaux dans notre équipe de demain”…

 Il pouvait donc être envisagé que l’équipe alignée était celle qui prend 40 points tout le week-end et qui est dernier de la poule là ou tous nos adversaires gagnent avec le bonus offensif…  

Il n’en fut rien : 13 titulaire de l’équipe nationale et trois double licence à Bègles etais alignée en face de nous :. Le massacre de la Saint-Barthélemy était prévu sur ce beau terrain de Biganos…

Ah au fait les gars : c’est intedit !

Chapeau les artistes ! Pierre de Coubertin et Nelson Paillou se retournent dans leur tombe… 

Mais c’était sans compter sur la vaillance la solidarité et le courage de nos ratagaces ! 

Avant le match les dernières consignes

 Dès le coup d’envoi on se rend compte que l’envie est dans notre camp : Ballon capté maul et “large - large” comme prévu par notre Bearnaise de service qui nous a gratifié d’un magnifique « donnez-vous l’envie d’avoir envie » lors du peechte d’avant match… en confirmant que si on marque plus de points que eux ont gagné …

 On est dans le match…Mais également concomitamment force est de constater qu’en face c’est épais, costaud, technique et rapide !

 Une belle équipe de division nationale !

 Malheureusement nous laissons de pénalité au placard et les six points qui vont avec… point que Yanis retrouvera tout de meme sur son arcade en fin de match … enfin j’me comprend !

 Et nous retrouvons nos travers légendaire : YANIS NE JOUE PAS LE PREMIER BALLON DANS LES 22 MERDE ! On dirait la fameuse charnière d’anarchistes du BEC GRENEREAU / MAURER : “Et si on faisait le contraire de ce que demande Prudet ???” “OK on va bien rire”… Andouilles…

Et avec tout cela : 1 essai marqué en force par l’une de leurs nombreuses individualités au citron la marque est de 5 à 3.

 Malheureusement la reprise est la même : Arcachon à la main sur le ballon et pilonne notre défense qui cede une nouvelle fois 10-3 : alors que les Coachs s’agacent sur le banc les joueurs porte fièrement leurs couleurs et ne lâche rien.

Et en face cet ersatz d’equipe recomposé s’enguele …

 Pour le dernier quart d’heure ils donnent tout ce qu’ils ont !

 Joachim découpe à tout-va. Raphaël et Charles M lancent : l’Aigle a retrouvé ses vertues comme Raphael son scooteur

  “Et en plus il n’a pas pris de balle dans les 10 m !”

 Des charges furieuses des avants autour des regroupements ou tout le monde met la tete : personne ne laisse sa part… 

Charles B allégé par sa nouvelle coupe de cheveux (peut-être d’ailleurs qu il y voit maintenant ??) accélère le jeu et le fait varier  : Arcachon est poussé à la faute mais ne cède pas …

“je te rappelle qui si tu veux mettre ton fils en photo t’as qu’a te le fader le compter rendu jo…!”

Dans les dernières minutes de temps de jeu nos guerriers rouges ont mis la main sur le ballon et font une dernière incursion et sur un regroupement au 22 m sous les hurlements des entraîneurs Charles B délivre un coup de pied d’école parfaitement dosé au dessus du regroupement qui vient mourir dans l’en but...

 Nos avants mort de faim se précipitent sur le ballon : Timothée aplati et Joachim transforme 10-10 !

 Nous pouvons légitimement faire exploser notre joie à la hauteur de l’exploit… et regreter de ne pas avoir fait mieux avec les 6 points de Yanis … retrouvé sur son arcade !

Non non non le BEC n’est pas mort !

 Et en face une ambiance d’enterrement… c’est sûr que tout ça pour un match nul …

 Doivent-être content ceux qui ont fait les matchs toutes la saison et a qui ont demande de ne pas jouer pour laisser la place aux autres ….

 ”Arcachon ce soir c’est la fête … c’est la fête …lal lal lala la ” pour ceux qui connaissent la chanson …

 Que dire de la réception ?  Le Président de BIGANOS nous recoit comme des rois : huitres et rillettes et bières fraiches ! Quel bonheur…

 Un dirigeant d’Arca-choune bien charmant et empêtré dans ses explications de la composition des équipes … et en fin de course un entraineur bien taiseux…

 Heureusement prévoyant comme une « mamita » basque du Sud Landes de Mauléon (j’ai bon là Stéphane ?) notre Directeur du Rugby avait réservé la petite cahute à huitre sur le port de La teste pour une récupération Thalasso…

Après le plouf !!!

 Et les dirigeants vous me dites ? Et bé les dirigeants… ils dirigent pardine !

Les entraineurs aux huitres et au blanc sec....

 Retour en bus chantant pour finir par une soirée gin/tonic – cote de boeuf chez Coach LIBAT  … sans cote de boeuf …. Et sans tonic …         Le bonheur total 19/20

 Merci les petits rouges ! 

Mais pour une fois ce n’est pas fini car l’anedoctique facherie récurente des regles pourries et des tricheurs couvert par le comité n’est plus si anedoctique que cela…

Une seule catégorie en Nouvelle Aquitaine, en France et en Navarre -et donc au Monde- ne va pas qualifier les deux premiers de la poule de Qualifs…

 En effet selon l’article 2 al 5 dieudéces du Livre IV de la section 2 du règlement Soviéto-Lapassien prévoit que pour la R1 des U16 se sont les premiers de poules et les deux meilleurs seconds qui se qualifient…

 Tous à vos calculatrices… rassurez-vous nous l’avons fait depuis longtemps !

 Non nous ne sommes pas dans les meilleurs seconds et je réponds tout de suite aux deux  questions qui vous brulent les lèvres :

 1 - Si on avait gagné avec le bonus a Cacachon est ce que cela aurait été bon : non rassurez- vous cela ne change rien…

 Et après on peut toujours revenir sur le match nul au Bouscat, sur la Pénalité de la gagne au bout du pied contre Pessac… à l’absence de bonus par ce qu’on joue un ballon qui n’a pas fait 10 m…

 Non cela n’aurait rien changé selon nous…

 2 - Et si Salles et Aclaclachon avait joué le jeu et donc comme les autres équipes on avait gagné les 4 matchs avec bonus… 

Evidemment que ce si bordel &!:,..///@@&=+99 (pour ne pas écrire des gros mots comme enculé ça fait chier grave) !

 Nous étions alors meilleures deuxièmes et qualifiés pour le tableau !

Quelle injustice                                       No comment.

 Nous attendons notre adversaire pour le 1/8eme de finales du Tableau B : une seule réponse adaptée : Ramener le titre pour la postérité.

 Et on reparlera ensemble … le soir dans nos montagnes … tous assis au coin du feu avec le vent qui vient d’Espagne  … et qui porte en nous cet air joyeux… Arcachon lalalal lalallaalla (demandez à Fabrice Libat la fin)…

Maxocato. Pas content. Pas content du tout. Max Bardet

1 réponse

  1. Messieurs les Cadets de Gascogne et du BEC en particulier, vous êtes notre panache, notre fierté. Jusqu'en finale vous irez, Bon vent à vous ! Papi Jacques.

Ajouter un commentaire