Seniors : Marsilly, des satisfactions et un regret

Défaite bonifiée… Marsilly 19 BEC 16

La feuille de match :

1- Mechin Yann 2- Grandke Bryan 3- Maneuf Alexandre 4- Marsacq Jimmy 5- Moniot Harold 6- Guimon Hugo 7- Lapeyre Sylvain 8- Mielczarek Maxime 9- Bresac Hugo 10- Debaes Arnaud 11- Desplat Vincent 12- Sandrez Simon 13- Renaud Guillaume 14- Laurent Léandre 15- Fouquet Julien © 16- Cruchon Constant 17- Dureau Kevin 18- Saliga Latu 19- Estournes Thomas 20- Gombeaut Etienne 21- Pierron Jean-Baptiste 22- Valade Simon.

 

Encadrement :

Destruhaut Pascal, Huau Cyrille, Jean-Jacques Borderie, et Fabrice Larrieu, relégué contraint (retard de licence) mais volubile à la talanquère.

Fanfan logisticien, Xavier et Jean-Luc aux écritures, saintes et complexes.

Avis aux administratifs :

le stock de feuilles de match « couleurs » épuisé à la Ligue, la feuille en A4 doit être copiée par le club d’accueil. Branchez la photocopieuse.

Règlement :

pugnacité de notre bon Président sur le règlement de l’horaire, « 15 h si forfait de la Réserve », alinéa sur lequel le corps arbitral s’assoit. Notre Réserve s’impose par forfait.

Nécessaire rapprochement de l’encadrement auprès dudit corps sur l’épineuse et confuse organisation des remplacements, à renouveler avec les prochains juges…

Pique-nique sur l’herbe sous les feuillages.

Marsilly reçoit sur le terrain d’entrainement du Club de Puilboreau (Fédérale 3), domaine de la Tourtillière.

En « pente douce »

Soleil voilé, vent léger

1ère mi-temps : résistance attendue

Entame marsilloise, simplicité de méthode attendue, avec lecture immédiate. Jeu dans nos 22, passes courtes au ras sur le gros gaucher, flirtant au quintal et demi, lancé bulldozer, mais chenilles lentes malgré la pente favorable…

Recul interdit, sous peine d’aller « à Canossa », ou « passer sous les fourches caudines », c'est-à-dire la prise de marée définitive. Pendant 5 minutes, débauche de tampons bruyants et plaquages à l’avancée, façon garçons-bouchers, nos nouveaux bécistes à l’unisson guerrière. Des dégagements au pied, hasardeux ou contrés

10ème, le ballon change de main.

Touche, lancer déviant.

11ème, pénalité pour HJ à 25 m

3 – 0

Renvoi. On porte résolument le jeu chez l’adversaire/

1ère mêlée, éjection rapide et heureuse, pénalité pour HJ à 25 m, A. Debaes, titulaire à la mire, enquille :

3 – 3

Renvoi

Grattage, HJ dans le ruck, pénalité

Plaquage dangereux, vrac du genou, sortie de J. Marsacq, auteur de quelques belles charges jusque-là. On lui souhaite un rétablissement rapide. Remplacé par L. Saliga.

Pénal-touche dans les 40, alignement autoritaire, vifs mouvements droite-gauche devant la ligne, alternance au près-au large

20ème, faute pour plongée adverse près des poteaux, pénalité de face. On ne se grise pas et on choisit intelligemment de tenter :

3 – 6

Renvoi. Mêlée, défense sacrificielle sur le bull, en-avant, mêlée enfoncée, pénalité à 25 m :

6 – 6

Renvoi

Inversion dans la 1ère ligne. Dans la cathédrale, mouvement autogestionnaire et inattendu, adoubé par le carré : « Je prends le gros » Grandke, en peu de mots.

Gain de stabilité.

Aux 40, touche, superbe hold-up de lancer adverse par un « alignement voyou » de 2 face à 8 ! Dégagement en touche opposée.

31ème, Plaquage à retardement, insuccès du coup pied de pénalité. A la tombée du ballon, énorme coup de pied, pour un pressing de 60 m, provoquant l’occupation territoriale des 22 adverses. S’ensuivent de brefs mouvements latéraux avec monopole du ballon en approche de la ligne, pénalité pour HJ à 25 m des perches. Nouveau choix lucide, on la prend, Arnaud la met, on passe devant, notre domination est concrétisée :

6 – 9

Epaule en vadrouille, à l’issue d’une course chaloupée quoique menée à vive allure, sortie de H. Guimon suppléé par T. Estournes.

Renvoi. On vient de prendre l’avantage, mais…réception fautive, possession marsilloise, avantage en cours sur HJ, coup de pied hors en-but, retour à la pénalité. :

9 – 9

Cette soudaine fébrilité coûte cher…

Renvoi, en touche directe, mêlée au centre, défense pied à pied, pénalité offerte à 45 m, sans conversion.

Mi-temps à la 48è

29542949_1301984796568056_1086015282288258993_n

Changement : E. Gombeaud remplace S. Sandrez.

Fanfan devenu vaillant abandonne sa bière pour apporter de l’eau…

2ème mi-temps : occupation prometteuse

Coup d’envoi

Plaquage dangereux, pénalité à la chute, 30 m.

6ème, à la main, finition au pied au-delà de l’en-but. Dommage.

Sortie de H. Bresac remplacé par S. Valade

Renvoi 22 m, succession de jeu au pied, mêlées, pénalités pour HJ suivies de penal-touches marsilloises : 10è, 15ème (carton jaune à M. Mielczarek, pour l’ensemble de l’œuvre, et un joueur marsillois, pénalité dans les 22 retournée).

20ème, coup de pied de pressing magistral près de l’en-but, suivi notamment par G. Renaud. Mêlée à 5. Marsilly souffre, commet des fautes, garde au sol.

29ème , S. Valade emballe, joue vite, franchit, libère… Série de passes ajustées, jusqu’à l’élégant et véloce H. Moniot, 2ème pompe inattendu en bout de ligne, pour l’essai porteur d’espoir. Transformation réussie (l’astucieux Harold ayant pris soin de se rapprocher au mieux des barres plutôt que de faire un plongeon à la mode).

Sortie de A. Maneuf remplacé par C. Cruchon

9 – 16

Sortie de V.Desplat remplacé par JB Pierron

Sortie de Y. Mechin remplacé par K. Dureau

35ème, pénalité sur la 2ème incursion marsilloise

12 – 16

Renvoi

Coup de pied dans l’en-but infructueux

37ème, remise en jeu, plaquage dangereux, carton jaune à G. Renaud, final à 14.

« 5 dernières minutes », série télé que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître : il faut une belle tête de coupable…Penal-touche dans les 5 m

Que faire dans nos 5 m ? Pas de faute, plaquer, provoquer une faute…On le fait, mais on finit par subir…

Pour leur 3ème incursion, essai marsillois à la 40è

19 – 16

Renvoi. Offensive pour scorer. Choix arbitral du vestiaire.

Le banc complet a œuvré.

Les éducateurs ont remis de l’ordre dans la frustration de la défaite : d’un côté, l’implication collective et la permanence du combat, de l’autre…ce qu’il faut travailler. Nos longues périodes de domination auraient pu permettre de tuer le match. Marsilly est revenu, rapidement profitant de nos fautes, certaines plus que discutables, et s’est imposé sur le fil. Arbitrage : balayage optique à sens unique

Réception dans les locaux de Marsilly, au milieu de terrains dévastés, mais dans la plus pure tradition d’abondante convivialité, avec poulet et salade mayo.

Retour en petite prestation trompette et chant béciste

Merci à Marilyn, fan de foot et fervente du « rugby de choc », pour la conduite du bus et la bonne humeur

Prochaine rencontre, à domicile réception de Ruffec, 23 septembre

Prochain déplacement, à Fouras, 30 septembre

29573157_1301990609900808_5391562347593499969_n 29594735_1301991786567357_7299621804745278784_n

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire