Morriston: un week-end à Bordeaux

Cette année encore, le BEC a accueilli les jeunes joueurs juniors et leur staff du RFC Morriston afin de faire perdurer la tradition et les excellentes relations qui existent entre ces deux clubs.
Au bout d’un long et fatiguant voyage de 26h, nos amis gallois mirent pied à terre au club house du BEC vers 18h30.
Après avoir repris quelques forces à l’aide de bonnes pintes, ils se joignirent au touché organisé par Bernard et ses juniors. Une première confrontation qui permettra aux joueurs de se tester en vue du match prévu le lendemain.
On admirait déjà la technique mais surtout la densité physique des juniors gallois qui faisaient en moyenne 20 kg de plus que nos bécistes.
20h30. Arrive l’heure du repas au club house. Bière à la main, les membres dégustent un repas préparé par le restaurant. Sans trop s’attarder, les juniors et leur staff regagnèrent leur auberge située à un endroit très stratégique: entre le Grizzly pub et les bîites de nuits..
Il n’aura pas fallu longtemps à ces fêtards pour analyser leur position et se retrouver au bar de la victoire, une pinte à la main. Quelques coachs du BEC rugby les rejoignirent pour une soirée inoubliable.
Pas inoubliable pour Hugh LEWIS, responsable du groupe gallois, qui se blessa à la cheville sans un quelconque souvenir. Nous accuserons la fatigue d’être responsable de l’accident et de l’amnésie.

1pdgLe lendemain, Tom, Marc et quelques juniors retrouvèrent les gallois à 10 heures à leur auberge pour une visite culturelle de la ville de Bordeaux. Le réveil fut difficile pour nos visiteurs. Leur visage laissait paraître que la nuit fut courte et festive. La balade prévue fut brève. Les diables rouges s’intéressant d’avantage au Mac Donald et au supermarché pour se réapprovisionner en vodka, qu’à l’histoire et aux monuments de la ville. Puis ils décidèrent de rentrer.
Il faut dire qu’après une telle première nuit, ces jeunes avaient besoin de repos pour préparer le match à venir. En effet, ils ne comptaient pas repartir chez eux les valises pleines..
A 17h00, c’est le coup d’envoi au stade de rugby du CREPS entre nos juniors et ceux de Morriston. Malgré un avantage physique des gallois, nos jeunes français ne s’échappent guère.
L’équipe de Bernard va même mettre à mal leurs adversaires et se retrouver dernière la ligne d’en but à plusieurs reprises.
Un très beau match de la part des deux équipes qui ne sera pas sans conséquence pour le jeune Robin, qui, après un plaquage appuyé d’un joueur gallois, se blessera au bras.
Mais on retiendra surtout la victoire de nos bécistes 24 à 19 qui réalisèrent en ce bel après-midi une superbe performance sportive.
De retour au club house, ce fut une ambiance festive et conviviale qui s’installa.
La bière et le vin coulaient à flot, les chants français et gallois se firent entendre dans toute la métropole bordelaise, et les jeux s’invitèrent à la soirée.

Un délicieux barbecue fut organisé par nos dynamiques bénévoles pour satisfaire l’appétit de chacun.  Cette soirée mémorable ou non (en fonction de l’état d’ébriété des individus) se termina en boîte de nuit jusqu’au petit matin.

 
Après un départ retardé d’1h45 à cause d’un retour nocturne tardif de nos amis gallois à l’auberge de jeunesse, nous prîmes le bateau à Arcachon pour pique-niquer sous un grand soleil au banc d’Arguin, sans oublier sur le quai notre ami « Tom Jones ». Pendant que les juniors piquaient une tête dans l’océan, leurs dirigeants se régalaient d’huîtres dont Yvan avait pris soin de se munir pour agrémenter cette belle virée en mer. Puis ce fut l’heure du retour à Arcachon, via l’Île aux oiseaux, et nous terminâmes la journée au club house du Bec pour le repas d’adieu...

1 réponse

  1. admin
    Super article ! Bravo Octave. Ca fait plaisir de voir que le site web du Rugby est bien "vivant"....

Ajouter un commentaire