La marche était trop haute

Sitôt la mort de Jésus Christ sur la croix, la foudre s’était abbattue sur la cité de Jérusalem, il ne fallait pas s’attendre à moins pour les cinq jours de deuil que la France, en souffrance avait décrété. Une pluie terrible, lugubre, glaciale avait gagné notre territoire après la pourtant fort belle journée ensoleillée qui fit suite au décès de Jean d’Ormesson.
Notre équipe n’y était pas et comme on les comprend, on leur avait martelé toute la semaine à quel point ils étaient passés à côté d’une légende de la musique, Quand on sait ce que représente la musique pour les jeunes, c’était un drame , un peu comme si les fantômes de Célaya , Crauste, et Guy Boniface venaient leur dire à quel point ils ne comprennent rien au rugby.

Alors, ils ont fait ce que la morale médiatique a ordonné: ils sont restés dans le recueillement et abattement.

La première minute de silence nous coutera un essai : sept points. Et c’est ensuite une mi-temps de deuil qui a été décrété que ces mécréants de Cestasais ne respecteront pas. Bilan : 14-0 puis 21-0, puis 28-0. 4 essais encaissés.

Nous sommes dominés à l’impact et trop absents défensivement pour exister. Mais la seconde mi-temps va nous révéler que nos secondes mi-temps peuvent être plus abouties que les premières et si nous avons encore subi sur de nombreuses phases, nous avons aussi mieux défendu et nous sommes parvenus à jouer davantage chez eux, à les bousculer parfois.
La rentrée de Victor, très volontaire, apportera beaucoup. Nous encaisserons bien un 6ème essai lors de cette période mais nous le leur rendrons grâce à l’omniprésent et valeureux Sushi et nous parviendrons ainsi à faire match nul sur la seconde période.

Ce résumé est maigre mais en raison de la colère de Dieu , les feuilles trempées, les stylos réfractaires et la pluie incessante sur le crâne du correspondant béciste, la prise de notes a été réduite à sa plus simple expression. Il conviendra à l’avenir de combiner les premières mi-temps qui nous apportent le bonus avec celle de Cestas qui nous permettrait de le garder.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire