Cadets – U16 – CELA AURAIT PU ETRE BIEN SYMPA … !

 Le bus de la première étant toujours en réparation au garage BIRBIS c'est un covoiturage à l'ancienne U16 se déplacent au Bouscat inaugurer une quadruple confrontation pendant ce week-end Bordeaux étudiant club / le Bouscat.

Il n'est pas superfétatoire de rappeler pour les U16 et U19 nos voisins Bouscatais avait besoin de leurs renforts de Bruges et de Blanquefort « neceassera voisinum est completum per victoria cum Becista »… rendant ainsi au passage légèrement désobligeant leur cri de guerre « Bouscataaaaaaaais allez allez allez »…

Cet aparté sans intérêt évacué revenons à nos moutons.

Déplacement important pour les cadets : avec deux matchs en retard les 3B peuvent légitimement espérer prendre la 2ème place. Au-delà suite à la double confrontation du début de saison beaucoup de choses nous avait été promise…

Ce match avait donc été coché en même temps que le derby Pessacais et le choc au sommet de la prochaine journée !

Réintégrant deux anciens blessés c'est presque une équipe au complet qui est présente au coup d'envoi.

Chose extraordinaire et point positif pour la fin de la saison : nos joueurs écoutent les consignes !

Coup d'envoi avec pression. Cafouillage des adversaires. On met la main sur ballon ; des p’tits Kango ; vert vert vert, kichim, cataplop,cataplop cataplop, essai ! 0-7 !

Une excellente entame avec les joueurs cadres qui répondent présent sur la gestion du jeu et l'agressivité indispensable !

PARFAIT !

Les Booscato-brugo-blanqefortains n'ont bien évidemment pas dit leur dernier mots et démontrent que leurs ambitions ne sont pas usurpées.

Fort d'un attelage planant à 13m50 ans de la touche et un numéro 10 très joueur – ou il semble que nous avons passé l'après-midi à lui demander un autographe plutôt que de le découper - nos hôtes remettent la main sur le ballon et campent dans nos 40…

Une très belle solidarité défensive et sans trop de panique nous laisse espérer de passer ce mauvais moment sereinement.

Il n'en est rien.

Incapable de sortir durablement de notre camp nos jeunes rantanplans décident de vouloir jouer … !

Ne maîtrisant pas entièrement certains éléments ; totalement à plat et avec des initiatives à faire pâlir le président de France Telecom (ndla c'est-à-dire téléphoné) nos petits gars se perdent sur le pré comme hidalgo au salon de l'agriculture !

Bien que nous ayons banni le jeu sur demi terrain qu'il prenne l'habitude de cesser leurs travers et aller dans l'axe profond nous constatons que certains de trois quarts rêvés en réalité de sprint et espérer en réalité pouvoir rattraper la piste d'athlétisme ceinturant le terrain afin de réaliser leur rêve le plus profond : contourner tous les joueurs avec le ballon sous le bras !

Évidemment à force de jouer avec la gueuse on finit vite devant le curé !

Au bout de 8 en avant ; 14 mêlées et 23 pénalités LE Bouscat égalise 7-7.

Une pénalité plus tard 10-7 à la mi temps.

À la mi-temps le staff encore sonné du constat effectué rappelle aux joueurs que l'on joue dans le camp adverse !

Ce n'est que grâce a des menaces dignes de Tony Montana que le jeu à outrance est mis en suspens.

Une deuxième mi-temps aussi équilibrée que la première nous permet d'avoir de très belles actions mais qui malheureusement ne passe pas la ligne.

Récompensé par une belle pénalité transformée sans difficulté - alors que ces petits cons voulaient la jouer - nous égalisons à la 63ème !

Tout est possible !

Les 30 joueurs jettent leurs dernières forces dans la bataille… en vain !

Match nul qui nous convient parfaitement même si évidemment nous aurions préféré une petite victoire bien dégueulasse d'un point !

Cela aurait pu être bien sympa mais comme l’a bien dit l’un des coachs « et oh les gars ont a marqué 10 points c’est bien … et eux ils ont marqués 10 points aussi … c’est moins bien … et puisque au ruuubie c’est celui qui marque plus de point que l’autre à la fin du match qui gagne et bin personne n’a gagné » merci Coach (à15h15 et pas à 03h15….  )

En tout cas les ratagaces vous passent le bonjour !

Une enquête rapidement menée met à jour le mobile « oui c’est vrais mais on avait envie de jouer … (sic) »…

Excellente opération au classement : Salles perd contre Biscarrosse et la seconde place est consolidée !

En espérant une victoire contre l’ogre Pessacais invaincu ces WE les petits gars décrocheraient une belle qualification pour les phases finales de l'élite régionale !

Comme le dirait un grand philosophe BECISTE « oui d'accord mais avec du trèfle et du givre sur la girafe »… !

Temps printanier, public de connaisseur (merci à la dame qui a beuglé « le 10 c’est le 10 pression sur le 10 tout le match ») panier de sandwitch et oasis pour les gladiateurs. Une bière payée par nos fidèles supporter 2/20 (pour les 2 points du match nul)

Nota Bene : Enorme réception à l’UBB pour la visite de la famille de coach DEBAES ! Pas de souvenir du match. Tempête de petit four (non consommé) avalanche de bière et torrent de Ricard. 19/20.

Max Bardet

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire