4 points mais peu de certitudes

Composition première:

1 Yann Mechin 2 Bryan Grandke 3 Axel Quinet 4 Paul Boutin 5 Paul Pachebat 6 Damien Aguer 7 PM Cardot 8 Hugo Bares 9 Hugo Bresac 10 Arnaud Debaes 11 Dorian Causse 12 Hugo De Lestapis 13 Simon Sandrez 14 Henri Roques 15 Lucas Pasquet
16 Robin Arzee 17 Dylan Delage 18 Gaspard Fournie 19 Thomas Bresac 20 Léandre Laurent 21 Txomin Calbete 22 Leo Camu

Après le match bien triste de la semaine dernière face à Aytré et un match nul bien représentatif 9 partout, quoi de mieux qu’un déplacement loin des terres girondines pour notre équipe fanion. En effet le constat est rapide, depuis le début de la saison, le BEC se déplace bien mieux qu’il ne reçoit.

La tristesse de ne pas voir le club house maison rempli jusqu’à pas d’heure y joue peut être, et encore, mais les chiffres sont là. Une victoire à Libourne pour une défaite et un nul à Rocquencourt.

Encore faudra t’il confirmer cette tendance ce dimanche du côté de la Charente. Car là encore, après une rencontre complètement loupée il faut absolument récupérer des points à Jarnac.

Tous les éléments sont d’ailleurs réunis pour que ce soit un bon dimanche. Les masques check, la trompette de Lapeyre check, le casse-croûte de De Lestapis check (heureusement que le Leclerc n’était pas loin tout de même), Bernardo check. C’est bon on peut y aller. Même le soleil est de la partie, et on sait à quel point il est important pour que nos étudiants développent bien leur jeu. Car oui ce n’est bien sûr que la pluie qui a fait déjouer le BEC la semaine dernière….

Pourtant toi qui nous suit depuis toujours tu le sais, le beau temps à Jarnac a la gueule d’une arnaque. On se rappelle d’un sublime 6/5, sur ce même gazon pourtant déjà parfaitement tondu et sous un soleil déjà radieux, il y a deux ans déjà. Fabrice Larrieu, à qui on passe le bonjour, en fait encore des cauchemars.

Concernant l’équipe, peu de changements par rapport à la semaine précédente si ce n’est la montée de Lucas Pasquet à l’arrière et la première du nouvel arrivant Gaspard Fournié sur le banc au coup d’envoi.

Le début de match nous laisse entrevoir le pire. Les bordelais n’y sont pas et encaisse une première grosse occasion très rapide après pourtant un renvoi trop court des locaux. Le ballon est rendu et sur la contrattaque, Lanau après son 20ème visionnage de la vidéo 24h après la rencontre, comptera pas moins de 5 placages manqués. Sans conséquence bien heureusement.

Mais le premier quart d’heure reste totalement à l’avantage des jaunes et rouges qui campent dans le camp des bleus sans pourtant réussir à scorer. Les bécistes ont du mal à se dégager et exploitent malleur peu de ballons.

Ces bécistes seront toutefois réaliste et la réponse se fera par la botte du camarade Debaës à la

18ème pour l’une des premières incursions dans le camp adverse. Pourtant privé de ces « Olé » de

Baragan son pied est bien retrouvé après un dimanche difficile la semaine dernière. Les débats vont alors s’équilibrer quelque peu mais les deux équipes restent assez indisciplinées et maladroites ballons en main. 10 minutes avant les citrons, les bordelais vont même se retrouver à 13 après deux cartons successifs un blanc pour Sandrez et un jaune pour Mechin.

Sur la mêlée qui suit, les locaux vont alors écarter et trouver la faille au large. Jarnac prend le score

7 à 3. Pourtant en infériorité, les bécistes vont alors remettre la main sur le match et enchaîner les possessions. Avec malheureusement à chaque fois le même résultat : des maladresses qui ne permettent pas d’enchaîner et de faire des différences. Cette période obligera tout de même les charentais à se mettre à la faute et par deux fois l’artilleur nono ne tremble pas. À la pause nos étudiants mènent 9 à 7.

Après un début de rencontre manqué, les bleus et rouges débuteront bien mieux le second acte.

Bresac joue rapidement une pénalité à 5 mètres de la ligne et lance Bares. Pourtant seul notre troisième ligne ne se pose pas de question et en force après avoir assis un adversaire (bel hommage à Braiyou au passage) s’en va en terre promise. Arnaud enquille : 16 à 7. On se dit alors que nos étudiants sont véritablement lancés après un premier acte en demi-teinte mais….Malheureusement la suite de la rencontre ressemblera fortement à la fin de la première mi-temps. Les protégés de Bruno et Seb dominent les débats, ont des ballons mais ont beaucoup, beaucoup de mal à faire des différences. Fautes de main, combinaisons hasardeuses et pénalités s’enchaînent. En face ce n’est pas mieux voir pire et la rencontre perd en intensité. Fournié en remettra lors de ces premières foulées de rouge vêtu avec des placages de partout et une volonté à souligner et notre belge national en remettra aussi avec un beau coup de poing après une belle prise de judo jarnacaise.

Debaës quant à lui continuera de punir les fautes adverses avec deux autres pénalités à son compteur. Au final les bécistes se détachent au score, 22 à 7 mais ne parviennent pas à retourner derrière la ligne. Cette domination restera assez stérile et on sent encore une équipe en rodage, qui a du mal à se trouver sur les lignes arrières malgré quelques belles offensives.

On retiendra tout de même une nouvelle victoire à l’extérieur et 4 points bien venu. Maintenant cap sur la réception d’Oléron pour enfin enchaîner et surtout enfin gagner à domicile.

Messieurs, au travail !

JB Pierron

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire